.list-group { display: -ms-flexbox; display: flex; -ms-flex-direction: column; flex-direction: row; padding-left: 0; margin-bottom: 0; list-style: none; }

Romarin, 50 g

Nom latin :  Rosmarinus officinalis 
Famille : Labiées
Noms vernaculaires : Rose marine - Encensier - Romarin des troubadours - Herbe aux couronnes.
  
Le romarin est considéré comme un arbuste aromatique à feuilles persistantes, toujours vert de 0,50 à 1,50 m de haut, qui produit au printemps des petites fleurs bleu pâle maculées intérieurement de violet, à calice court en cloche et corolle longue avec deux étamines, en petites grappes denses axillaires en forme d'épis. Il est vrai que bien arrosé et cultivé, il peut atteindre 2 mètres de hauteur. Mais il faut de loin préférer cette même plante lorsqu'elle pousse dans les rocailles ensoleillées, elle n'y dépasse pas les 50 cm de haut et son parfum est alors excessivement puissant et corsé. Curiosité, le romarin se transforme quelquefois en plante rampante lorsqu'il lutte pour sa survie contre les embruns salés des bords de rochers de certaines calanques. Ses branches sont couvertes d'une écorce écailleuse et fissurée portant des tiges ligneuses feuillées. Il faut admirer les variations de couleurs des pieds de romarin les jours de mistral : ses petites feuilles coriaces sessiles persistantes, de couleur vert émeraude sombre dessus et blanchâtres argentées dessous, sont étroitement lancéolées (presque comme des aiguilles) et à bords enroulés d'environ 3 cm ! Il faut aussi frotter entre ses doigts le bout d'une branche de romarin dans la garrigue pour le meilleur des sniffs. Le romarin dégage une odeur d'encens légèrement camphrée. Les fruits sont des tétrakènes bruns.

Il pousse en Europe, plus particulièrement sur le pourtour méditerranéen, à l'état sauvage sur des sols calcaires dans les maquis et garrigues jusqu'à 1.500 m d'altitude, et il est cultivé dans les jardins. 

La sommité fleurie et la feuille de romarin contiennent essentiellement des flavonoïdes à l'origine de son action spasmolytique, des acides-phénols (en particulier de l'acide rosmarinique) à l'origine de ses actions cholérétique et cholagogue, de la choline, des hétérosides et une huile essentielle (contenant du pinène, du camphène, du cinéol, du bornéol et du camphre) à laquelle il doit son action stimulante.

Stimulant, le Romarin est utile en cas de fatigue en général, pour les convalescents et ceux qui sont surmenés physiquement ou intellecutellement. Il active ou facilite la digestion et est utile chaque fois qu'il est nécessaire de drainer les toxines de l'organisme.    

Le romarin peut s'avérer extrêmement toxique à certaines doses, provoquer des hémorragies intestinales, attaquer le foie et les reins, provoquer l'épilepsie...

Il peut être pris sous forme de décoction-infusion (faire bouillir 50 g de sommités fleuries dans un litre d'eau pendant 3 minutes et laisser infuser 10 mn avant de filtrer) ; sous forme d'infusion (faire infuser, en couvrant la casserole, 5 à 20 g de sommités fleuries séchées dans un litre d'eau bouillante pendant 15 mn et filtrer) ; sous forme de vin (laisser macérer 15 jours - en agitant de temps en temps - 60 g de feuilles séchées dans un litre de "bon" vin blanc, filtrer et sucrer éventuellement avec un peu de miel de romarin).

Le romarin - en dehors de son usage culinaire habituel - est contre-indiqué au cours de la grossesse.

A titre anecdotique et historique, nous vous signalons que la fameuse et véritable eau de jouvence de la reine Dona Izabella de Hongrie, qu'elle préparait elle-même, et qui - dit-on - lui aurait fait retrouver non seulement la santé mais une nouvelle jeunesse, était en fait une alcoolature de fleurs de romarin distillée dans un alambic au bain-marie, et non pas l'une des nombreuses variantes qui ont été proposées ensuite associant au romarin une ou plusieurs autres plantes telles que le thym, la lavande, la marjolaine, la sauge ou la menthe (voir l'une de ces compositions en cliquant sur Romarin recette de jeunesse !)


Le romarin est une plante mellifère à partir de laquelle les abeilles élaborent un miel de grande réputation.

Enfin, le romarin est très utilisé en cuisine. C'est une plante aromatique indispensable pour les viandes grillées. Il faut pour cela détacher les feuilles, séchées de préférence car elles renferment beaucoup d'humidité et d'essences, et en parsemer à même la viande à griller.

 

Un conseil : méfiez-vous de certaines préparations faites de mélanges d'herbes de Provence pour grillades. Si le thym et le romarin sont excellents pour cette forme de cuisson, il faut dire NON à la grillade au fenouil, au coriandre, au basilic, à l'estragon...
Le romarin entre dans la préparation des marinades pour morceaux de viande et gibiers. On peut dans ce cas utiliser du romarin frais cueilli.

Idée cuisine : la tarte tatin au Romarin : disposez des feuilles de romarin frais entre les pommes... elles fondent dans la bouche... et donnent à la tarte un goût inimitable... toute ma famille réclame ce dessert !

 

Disponibilité : Article en rupture totale

4,00€ TTC

________________________________________________________________

Les propriétés et conseils d'utilisation proposés ici sont donnés uniquement à titre indicatif et ne sauraient engager notre responsabilité. Ils sont issus d'ouvrages et de sites de référence en aromathérapie ainsi que de la littérature scientifique. Les huiles essentielles sont des concentrés de principes actifs végétaux. Leur usage est sous la seule responsabilité de chaque consommateur.

Seul un médecin ou un pharmacien est officiellement reconnu compétent pour prescrire l'utilisation des huiles essentielles.

Nous vous invitons à consulter un médecin avant tout usage thérapeutique, en particulier pour les femmes enceintes, les bébés et enfants. Dans tous les cas respectez les doses prescites et référez-vous aux mises en garde

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam