Pierre d'Alun

  • Comment choisir sa pierre d'alun ?

Connu et apprécié depuis l'antiquité l'alun était obtenu à partir de schistes grillés et lessivés. Utilisé d'abord pour la mégisserie (traitement des peaux) et la fixation des couleurs des tissus, il a servi au durcissement de plâtres avant d'être connu comme déodorant et hémostatique, notamment pour le coupures de rasoir. La pierre d'alun est une roche extraite de mines situées aujourd'hui en Amérique centrale et latine, mais aussi un  minerai extrait des argiles d'Afrique du Nord. C'est  un sel double d'aluminium et de potassium : l'Alun de Potassium. La pierre d'alun suscite un tel engouement que certains importateurs ou producteurs peu scrupuleux proposent aujourd'hui un alun issu de la chimie lourde (Alun d'ammonium) qui peu présenter des risques sanitaires du fait de la libération d'aluminium susceptible de pénétrer dans la peau et d'entraîner à plus ou moins long terme des troubles nerveux. Cet alun est généralement produit en Chine. En aucun cas il ne doit être utilisé comme déodorant. Il est simple de distinguer la véritable pierre d'alun de potassium naturelle de l'alun d'ammonium chimique. Tout d'abord, la composition (Alun de potassium) doit être indiquée sur l'emballage. De plus, l'alun de potassium est une roche taillée, plus ou moins translucide dont on voit nettement les veines par transparence ; l'alun d'ammonium a un aspect blanc crayeux très marqué. Il existe cependant un cas où la distinction soit difficile : il s'agit du minerai d'alun issu de l'argile des sables d'Afrique du Nord. Celui-ci étant obtenu par dissolution puis cristallisation,  les veines n'apparaîtront pas.

Retour à la FAQ